Skip to content →

A propos

Ça serait commencer par un beau mensonge que de vous affirmer que cet exercice est un jeu d’enfant pour moi.

De ce que j’ai pu constater, les pages à propos dévoilent une description sommaire de l’auteur et de son parcours.

J’ai déjà beaucoup de mal à parler de moi dans le privé et c’est franchement pas un blog qui va m’y encourager.

Et puis soyons honnêtes une seconde, connaître mon cursus ne vous aidera pas plus à bien vous positionner sur les moteurs de recherche, ni à apporter de la valeur à vos contenus.

Je vais plutôt jouer de cette page pour vous expliquer la génèse (c’est beau) de ce blog. Les facteurs qui m’ont amené à le penser, le façonner et l’animer.

Le POURQUOI a été fondateur dans ma prise de décision.

Ce mot a été révélateur de beaucoup de questions et aussi de réponses, toutes aussi nombreuses.

La question la plus évidente étant : pourquoi me suis-je lancé dans la création d’un blog sur le référencement ?

Je voulais avant tout m’adresser aux pme/pmi du BtoB, univers que je côtoie depuis quelques années maintenant.

Je voulais proposer une approche vulgarisée du référencement naturel. Leur délivrer les bases du SEO ainsi que mes réflexions sur des sujets qui ne collent pas du tout aux tendances que l’on peut voir naître un peu partout.

Tendances qui d’ailleurs pourrissent à mes yeux l’univers du référencement.

Ce blog, c’est le souhait de délivrer du contenu sans langue de bois, brute. Fondamentale c’est une perception franche et honnête des univers du référencement naturel – SEO et des réseaux sociaux.

Sur ce blog, vous ne trouverez aucun article vous promettant d’être riche, aucune promesse d’être libre du système.

Vous ne trouverez pas non plus des articles qui vous promettront les 5, les 10 ou les 50 meilleures pratiques pour être visible sur le web en 2018.

Navré pour ceux qui ‘s’attendaient à avoir une stratégie prémachée, il faudra d’abord nous rencontrer, discuter de vous, de ce qui vous motive, de vos valeurs.

J’en oublie les bonnes manières, je m’appelle Benjamin.

Comments are closed.