Skip to content →

Séduire l’internaute à l’aide de la balise méta description

Rate this post

Parmi les bases du SEO qu’il est nécessaire de maîtriser, la balise méta description est selon moi l’élément le plus sous-estimé. On lui préférera par exemple la balise titre, qui a un impact plus direct et plus conséquent sur le référencement naturel de votre site.

Mais ça serait la dénigrer que d’affirmer la méta description comme peu pertinente. Cette balise html présente deux atouts, un pour le moteur de recherche et un autre pour l’internaute mais nous verrons ça dans un second temps. Regardons d’abord à quoi cette balise ressemble.

Comment se présente la méta description ?

Sur les SERP – les pages de résultats de recherche des moteurs de recherche – cette balise est représentée par le contenu introductif d’une annonce de site naturelle. A noter que la méta description va de paire avec la balise titre.

Historiquement cette balise html est plafonnée aux alentours de 150 caractères. Seulement, en fonction de la longueur de la requête tapée, Google propose régulièrement aux internautes des résultats de recherche dont la meta description dépasse les 200, 250 voire même les 300 caractères.

La balise meta description, incitative au clic

Du point de vu de l’internaute, la méta description va avoir comme principe d’inciter à cliquer sur le résultat naturel d’une page. Rédiger cette balise c’est mettre en avant le contenu d’une page.

Imaginez cela comme une bande annonce éditoriale.

Pour aller un peu plus loin dans cette incitation au clic, il faut aussi se poser la question du pourquoi. Pourquoi cette méta description doit inciter au clic ?

La réponse évidente c’est que plus vous recevez de clics plus vous avez d’internautes sur votre site (logique imparable).

Un autre élément réponse est à prendre en considération, plus technique certes, mais qui donne le point de vu côté moteur de recherche, le pogosticking.

Le pogosticking c’est quoi ?

Je vous imagine déjà ouvrir de grands yeux, mais vous verrez que c’est un procédé SEO très simple à comprendre. Le pogosticking est l’analyse, par le moteur de recherche, du comportement de l’internaute sur un résultat naturel.

En d’autres mots, le pogosticking est un critère de pertinence créé par les moteurs de recherche pour évaluer la qualité des résultats naturel sur les SERP.

Un internaute cliquant sur un résultat naturel est automatiquement redirigé vers le dit site. Si l’internaute revient aussitôt en arrière, c’est un indice de mauvaise qualité pour Google comme pour les autres moteurs de recherche.

A l’inverse, l’internaute ayant cliqué sur un résultat naturel continue sa navigation sur le site alors c’est un indice de qualité pour les moteurs de recherche.

Attention, le pogosticking est très souvent (trop à mon gout) pris pour le taux de rebond.

Dans les faits, plus un résultat de recherche présente un nombre important de « clics aller-retour » plus il perdra des positions. Le moteur de recherche considérant que le contenu de la page ne correspond pas à l’attente des internautes.

Vous comprenez à présent tout l’intérêt de rédiger une meta description en accord avec le contenu de votre page. Si d’ailleurs vous souhaitez en savoir plus Olivier Andrieu a rédigé un article plus complet sur le pogosticking avec vidéo à l’appui.

Ce ne sera pas forcément évident pour vous de rédiger correctement vos premières méta descriptions ou de les optimiser si elles existent déjà.

Certaines méthodes peuvent aider à construire un éditorial simple et efficace, qui puisse attirer plus facilement le regard de l’internaute tout en respectant les critères de pertinence des moteurs de recherche.

  • La balise méta description doit être unique par page
  • Intégrer le mot-clé principal de votre page permettra à Google de l’afficher en gras si il est compris dans la requête de l’internaute
  • La balise méta description doit contenir des phrases complètes : Sujet, verbe, complément. Mettre des mots-clés les uns à la suite des autres n’apportera rien.
  • Favorisez la lecture de l’internaute en évitant de rajouter des caractères spéciaux, trop de mots en majuscules etc..

 

 

 

 

Published in Les fondamentaux du référencement naturel

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

43 − = 33